Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?

[ retour au sommaire ]

G. Frêche et les opposants à Tanarès
Béziers, le mardi 2 mars 2004

Le Collectif des Citoyens, au vu des calendriers de campagne électorale, avait décidé d'inviter la population à participer à la réunion publique de G. Frêche, ce mardi 2 mars à Béziers.
Une bonne raison à cela : les promesses que G. Frêche avait faites (écrire à SITA-Sud et à Carayon) lors de la réunion d'Olargues le 4 février dernier, étaient restées sans suite.

La nouvelle de la venue des opposants à Tanarès a déclenché des réactions : Michèle Comps a alerté le "staff" de G. Frêche qui s'est déclaré prêt à recevoir une délégation Patanarès- Collectif des Citoyens, le 1er mars. Rendez-vous était pris à Béziers. Mais les deux personnes qui devaient nous recevoir, ne pouvaient arriver à temps à Béziers.

Deuxième rendez-vous le lendemain à 17 H 30, juste avant la réunion publique. Mais nous devions envoyer par fax nos demandes, ce qui fut fait.

Dès le 2 mars à midi, nous recevions, également par fax, les trois lettres envoyées la veille.
Nous y sommes allés, mais la réunion n'a servi en réalité qu'à expliquer à M. Lévita (adjoint de G. Frêche à Montpellier) tous les tenants et aboutissants de cette affaire. Nous avons exprimé une satisfaction mitigée, par rapport au courrier envoyé à la SITA, et insisté pour que G. Frêche parle de Tanarès dans sa campagne.

Ce qu'il a fallu lui rappeler à deux reprises le soir-même.
Et il en a parlé, répondant à l'un de nous, indiquant pour terminer qu'il était favorable à ce que les élus soient présents dans nos manifestations.

[ haut de page ]