Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?

[ retour au sommaire ]

Contre la décision préfectorale
400 personnes manifestent unitairement à Saint-Pons

Vendredi 31 octobre 2003

zoom           zoom          zoom           zoom
A l'appel de l'association Patanarès et du Collectif de Citoyens, quatre à cinq cents personnes sont venues sur la place de la cathédrale à Saint-Pons de Thomières pour manifester leur indignation à la suite de la décision préfectorale d'autoriser la société Sita-Sud à installer et exploiter un centre d'enfouissement technique de déchets au col de Tanarès, sur la commune de Riols.
Tous les habitants de la région n'étaient pas prévenus, la nouvelle était seulement en train de se répandre et, malgré cela, des groupes affluaient à tous moments.
Le président de Patanarès, André Pruneddu, a expliqué que cette décision était politique car, si le préfet n'avait pas feint d'ignorer tous les arguments que lui présentait Patanarès, s'il avait été raisonnable, il n'aurait jamais approuvé ce projet, étant donné les risques avérés de pollution irrémédiable de la nappe patrimoniale. Il a voulu ignorer également les odeurs pestilentielles et l'aggravation des risques routiers. André Pruneddu a témoigné de sa satisfaction de voir tant de monde rassemblé malgré le court délai d'information et, avec Jean Sabench, adjoint responsable de l'Environnement à la mairie de Riols, il a appelé à venir, ce lundi 3 novembre à 14h devant la Préfecture de Montpellier, pour réclamer au préfet copie des documents du BRGM entre autres. M. Mailhé, géologue, a ensuite développé tous les vices du projet du point de vue hydrogéologique. Il fut très applaudi.
Des groupes d'opposants sont ensuite allés mettre en place des barrages aux deux entrées de Saint-Pons. Des gendarmes ont immédiatement établi des déviations pour les voitures. La circulation des camions pouvait se faire mais a été très ralentie.
Vers 16h30, calmement, les barrages ont été levés et les opposants se sont donnés rendez-vous lundi.
Pendant ce temps de barrage, un petit groupe est monté sur le site de Tanarès pour achever l'édification de la capitelle, toujours filmée par le cercle 43.38.... Ça y est , c'est terminé ! On pourra se mettre à l'abri de la pluie !
Des visites peuvent s'y faire régulièrement pour fignoler et remplir les petits trous.
  lire dans Midi-Libre   lire dans La Dépêche

[ haut de page ]