Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint- Ponais ?

[ retour à la liste ]

Marchons contre la méga-décharge - jour 5
Mercredi 21 mai : de Roujan à Paulhan - 12km

[jour précédent]




zoom

zoom
Nuit calme. Nous prenons le petit déjeuner dans le hall d'entrée du gymnase. Le soleil nous inonde par la baie vitrée. Nous pouvons accueillir les nouveaux marcheurs pour l'étape du jour.
A 8h30, un couple de Roujanais arrive : ils sont prêts pour le départ... Ils sont vaillants ! "Le départ est prévu vers 10h". "Ok, on reviendra".
Le temps de ranger, nettoyer, Sylvie prépare les textes et les photos qu'elle mettra en ligne grâce à la la prise téléphonique de Babette, café et sourires offerts en sus !
J.F. nous quitte : différents rendez-vous l'attendent et, en particulier, une réunion, à Carcassonne, toujours au sujet des déchets, avec des associations de Toulouse, de l'Aude (Lignairolles).... pour mettre en place un réseau inter-régional.
Nous sommes une dizaine au départ, d'autres nous rejoindront en route. Beau soleil, mais grand vent...
Marie-Hélène accompagné de son comparse, preneur de son, nous interviewe, tout en marchant à nos côtés, pour la radio "Pays de l'Hérault".
Les nouveaux arrivants sont accueillis avec joie : des pieds frais et du sang neuf pour mieux distribuer les tracts, les journaux, les paroles pour expliquer ce qui nous arrive.
Plus nous nous éloignons des Hauts Cantons et moins les gens sont au courant : du coup, plus de paroles et de temps passé.
On nous confond parfois avec les "fonctionnaires" qui se mobilisent pour la défense du service public. Cependant, tout en marchant, nous discutons et nous apercevons que c'est la même logique "comment faire du profit". Le pays continue de s'enrichir mais où va l'argent des bénéfices ?
Nathalie et Gérard nous apportent des nouvelles de Saint-Pons. Noëlle et Joëlle resteront avec nous cette nuit.
A Caux, nous passons à la mairie. A Nizas, pause pique-nique, sur la place, aux murs du château. Une nouvelle équipe nous rejoint :
- Barbara et ses enfants, son sourire et les croissants bienvenus pour le petit déjeuner de demain,
- Tania, un vrai soleil, dans sa voiture dégageant un délicieux fumet de... poulet basquaise, prévu pour notre repas du soir,
- Rémi, chauffeur de maître, André et M. Mailhé, sur leur 31, nous raptent Sylvie pour se rendre au rendez-vous avec le Préfet à 15h à Montpellier,
- Khadra et Saïd nous abreuvent d'un thé aux épices délicieux et régénérant,
- Odile et sa fille Elsa, Gustave...
Tout ce petit monde renforce nos voix à la traversée des villages.
A Paulhan, la mairie est fermée, nous laissons des papiers. Nous croisons un collectif de personnels en grève... Discussion.
A la Halle aux sports, le gardien nous attend. Petit flottement : avec ce vent, où plantons-nous les tentes ? Vite, un abri au coin d'un mur !
Laurent Dupont, des Verts de l'Hérault, prend l'apéro avec nous. Sylvie, Rémi, André et M.Mailhé nous "comptes-rendent" de leur visite auprés du Préfet : véritable audience protocolaire... qui se terminera au troquet avec le sous-préfet que nous commençons à connaître mieux. Le Préfet n'est pas au café : il vaque à ses autres affaires !
Soirée rires et chaleur humaine qui nous réconforte et, vers minuit, tout le monde dort.

[ haut de page ]