Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Site d'enfouissement de Castanet & Rosis dans l'Hérault
extraits du bulletin n°1 de l'association "Pavé dans la Mare"

Novembre 2005 : nous apprenons que le projet de décharge est définitivement abandonné par le SMOH (syndicat mixte de l'ouest héraultais) qui le portait !

Editorial du bureau:

Après avoir pris connaissance, le 10 Juin 2003, d'un projet d'implantation d'une usine de traitement des déchets ménagers sur notre région nous avons décidé de constituer une association.
Il est légitime en tant que citoyen de défendre ses intérêts, ses valeurs, sa conception de la vie.
Nous nous interrogeons sur les raisons du choix de ce site alors que d'autres communes avaient, elles aussi, des dépôts d'ordures ménagères.
Le Parc régional du Haut Languedoc est à ce jour relativement protégé des pollutions urbaines et industrielles. La région a conservé son caractère authentique. Le site est implanté sur une ancienne exploitation minière (plus de 150 ans) avec des risques d'infiltration et de diffusion, par les galeries et les ruisseaux, affluents de la Mare et du Bouissou, des produits divers liés au traitement des ordures. Nos élus s'étaient engagés auprès du syndicat mixte à jouer la transparence, à donner toutes les informations à la population. A ce jour les informations sont plus ou moins opaques . Par exemple nous ne savons pas exactement quel type de traitement de ces ordures va être mis en place. Nous allons, comme vous, vers des surprises...
Contrairement aux rumeurs qui circulent, nous ne nous opposons pas systématiquement à l'aménagement de notre espace de vie mais nous tenons à ce que ces réalisations ne remettent pas en cause l'équilibre très fragile de cette région. Nous souhaitons vivement que les traditions, les pratiques locales se perpétuent dans un environnement sain, que nos artisans, agriculteurs, restaurateurs puissent nous proposer, ainsi qu'aux touristes, des produits de qualité, que nous puissions bénéficier des possibilités de promenade et d'observation d'une faune et d'une flore variées et sans trop de maladies, que la valeur de notre patrimoine matériel et affectif se maintienne.
Nous rêvons peut-être, mais c'est possible, de laisser à nos enfants, à nos petits- enfants, aux générations futures une région avec un qualité de vie digne de nos actions.
Dans notre démarche nous mettons en avant le principe de précaution (mieux vaut prévenir que guérir). Principe de précaution qui va être voté et inscrit dans la constitution Française, projet de loi soutenu par le Président de la République.
Dans une période où la société politique et la société civile regrettent le désengagement des personnes vis-à-vis des choix de sociétés il serait très mal venu de la part de nos élus et de nos responsables de ne pas prendre en compte notre action et notre démarche citoyenne qui pose les question fondamentales concernant l'avenir de tous.


Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Rosis,
aux adjoints et conseillers municipaux de la commune de Rosis
à Monsieur le Maire de Castanet le Haut,
aux adjoints et conseillers municipaux de la commune de Castanet le Haut

Madame, Monsieur,
Vous avez voté en conseil municipal la mise à disposition de terrains et chemins situés sur la commune de Rosis et de Castanet le Haut aux lieux-dits Le Liare et Couryou (ancienne décharge agréée en 1974) dans le cadre d'un projet d'un CET de type 2.
Nous en avons été informés le 10 juin lors de la réunion publique de Castanet le Haut. Une forte opposition des populations à ce projet s'est manifestée depuis. Aujourd'hui, nous vous demandons de répondre de façon responsable et personnelle à nos interrogations, interrogations d'autant plus légitimes qu'un projet de loi organique sur le principe de précaution en matière d'environnement doit être présenté en septembre 2003 au parlement.

Quelles ont été vos motivations pour soutenir ce projet d'implantation envisagé dans un cadre géologique fragilisé par l'ancienne exploitation minière ? Avez-vous pris en compte les conséquences sur l'environnement, le tourisme, les activités ludiques traditionnelles de notre région, la vie quotidienne des populations et les impacts négatifs sur les activités professionnelles existant à ce jour ?
Dans une période où la société politique et la société civile regrettent le désengagement des personnes vis-à-vis des choix de société, nous souhaiterions une réponse personnelle et rapide de votre part sur notre démarche citoyenne concernant nous mêmes, nos enfants et toutes les générations à venir.

Avec nos remerciements.

[ haut de page ]