Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?

[ retour au texte ]

Classement de Vienne au patrimoine de l'U.N.E.S.C.O...
Vienne bientôt classée au patrimoine de la plus GRANDE POUBELLE...

texte trouvé sur le site viennefrancepoubelle.free.fr, le 10 septembre 2004

[voir la suite : le préfet a dit OUI]

Ci-dessus notre belle ville, en bas à droite l'extrémité ouest de la décharge et le quartier de Saint Alban...
En bas à gauche, le lycée Galilée, la gendarmerie, le centre commercial, le quartier de l'Isle...
Le stade municipal (invisible) se trouve un peu plus bas à gauche...

Pour apprécier les odeurs pestilentielles de la décharge actuelle, il suffit de se promener dans le quartier Sud, un jour où le vent du Nord ne souffle pas, de préférence le soir... Mais comme vous le lirez plus loin, il y a ce que l'on sent, et surtout ce que l'on ne sent pas...
Au nom du principe de précaution, cette décharge ne devrait pas se trouver à moins de 3km de toute habitation.
Pourtant des élus, des sociétés privées, des avocats agissent, pour obtenir :
- d'une part l'extension de cette décharge,
- d'autre part la destruction d'une colline à coups de dynamite pendant au minimum 18 ans et la transformer ainsi en carrière d'extraction de roche granitique, le prétexte annoncé étant de faire de la place (et de l'argent), le tout à 200 mètres des quartiers sud de Vienne...
Le S.Y.V.R.O.M, absolument persuadé que le Préfet de l'Isère va désavouer son propre commissaire enquêteur, a :
- Renouvelé son partenariat avec la société de carrière Morillon-Corvol, qui expirait fin 2003.
- Voté un budget pour le raccordement d'un tube de collecte de lixyviats au réseau de la station d'épuration, dont les boues ne devraient plus revenir (comme avant, ce qui était insensé...) en cycle fermé à la décharge.
- Voté un budget pour une modification du captage des gaz de la décharge.
- Fait état d'un appel d'offres pour la collecte de déchets, non pas dans le but d'arrêter la décharge, (ce qui avait été sous entendu dans l'article de presse ci-dessous par le président d'agglomération du pays viennois) mais dans celui de l'économiser, en attendant que le carrier fasse son trou, pour pouvoir ensuite au plus vite procéder à la création du casier numéro 3...
Notre avis sur la stratégie probable de cette équipe :
Sous couvert de phrases du style "je ne comprends pas que quelques intérêts privés mettent en péril l'intérêt général", ils vont :
• Lancer un appel d'offres pour collecter les déchets :
- en laissant entendre que la partie est perdue pour eux,
- en se lamentant sur les hausses de coût pour les habitants du pays viennois,
- en désignant des boucs émissaires responsables de tous les malheurs, c'est à dire les privilégiés qui ne sont autres que les milliers d'habitants vivant dans un rayon de 3 kms de cet enfer.
• Faire tout ce qui est possible pour endormir tout le monde pendant un certain temps.
• Obtenir par la ruse l'autorisation de la création de la carrière.
• Se présenter plus tard, juste avant des élections, comme les grands économes du pays Viennois, ceux qui avaient élaboré la stratégie du siècle, lorsque ils démontreront que le coût de collecte aura baissé d'un iota dès que le casier 3 aura été ouvert...

Assez bien joué le truc des intérêts privés qui mettent en péril l'intérêt général, mais quand on réfléchit au moins 10 secondes, on constate que c'est "l'art" de retourner la situation. Plus le mensonge est gros, plus il passe, c'est connu !
Le convoyage vers l'incinération était présenté comme impossible le 20/10/2003. Pourtant 2 mois après, il est possible, mais attention, pour combien de temps ?
En effet, à qui profite en réalité tout ce système ?
• A une poignée de "responsables".
• A une société de carrière qui va faire de l'argent sur le dos des dizaines de milliers d'habitants du pays d'agglomération Viennois
En échange de quoi ?
• D'une pollution inscrite au patrimoine de Vienne pour des décennies
• D'une altération de la santé et de la qualité de vie des Viennois
• De la destruction de leur site.
• D'une prise de risques extrêmement dangereux.
Certainement pas d'une diminution du coût de collecte, puisqu'on va l'augmenter d'abord pour ne probablement jamais le diminuer, c'est en général la coutume...
Tout ceci est purement et tout simplement scandaleux.

[ haut de page ]