Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

LA VILLE EN PARLE
Décharge: Fabrègues tient la corde

article de la Gazette de Montpellier

Les déchets de l'Agglo pourraient être entreposés sur la commune.

"Le site Mirabeau est bien positionné pour recevoir les déchets ultimes". Jérôme Martin, directeur du développement de Sita-Sud, spécialiste de l'exploitation des carrières, est confiant. L'entreprise envisage de créer à Fabrègues, sur le site Mirabeau, un centre de stockage de déchets ultimes de l'Agglo: les déchets issus de l'usine de méthanisation et qu'on ne peut plus valoriser.
En compétition avec trois autres sites *, Guzargues, Castries et Teyran, Fabrègues semble, pour l'heure, tenir la corde.

Attaque
Pour trois raisons: 1. Les études de sol semblent être favorables. 2. Le site est éloigné des zones d'habitation. 3. L'entreprise Sita-Sud, qui s'occupe depuis le premier janvier, dans l'Agglo, de la collecte des déchets sur le secteur du Crès, envisage de créer à Fabrègues un véritable complexe de traitement des déchets, avec un centre de tri. Un véritable bonus pour l'Agglo.
  lire aussi dans Midi-Libre


Fin juin. les habitants de Fabrègues manifestaient
contre le projet de décharge de l'Agglo.

Mais à Fabrègues, le projet fait grincer des dents. Pour quatre raisons. 1. "La future décharge sera située en plein massif de la Gardiole, dans un espace classé que le ministère de l'Environnement envisage d'agrandir", indique le maire Jacques Martinier. 2. Selon le maire, "ce projet de décharge viendrait en outre contrecarrer le projet d'élargissement de la plaine viticole de la Gardiole". 3. "Des risques de pollution de la nappe phréatique existent", martèle Jacques Martinier. 4. "Le trafic des camions causerait une nuisance réelle aux riverains", estime le maire, qui envisage, si le préfet valide le choix de Fabrègues, de déposer un recours devant le tribunal administratif.
Reste que si Fabrègues est sélectionné, il faudra, pour des raisons de capacité, choisir un deuxième site. Or, les déchets de l'Agglo, personne n'en veut. A Guzargues, situé hors Agglo, le maire attaque en référé (une procédure d'urgence) l'arrêté qui autorise les analyses du sol. Le référé est rejeté ce mercredi 19 mais, selon l'avocat de la commune, un autre référé pourrait bientôt être redéposé. Teyran, également situé hors Agglo, se refuse aussi à recevoir les déchets de l'Agglo. Quant à Castries, GSM, qui exploite la carrière, affirme avoir reçu en 2000 une autorisation du préfet pour exploiter la carrière jusqu'en 2016. Pour le choix final, le dernier mot appartiendra au préfet.

LAURENT CZERNIEJEWSKI
* L'Agglo annonçait en décembre qu'elle renonçait à la carrière des Garrigues, à Saturargues.

[ haut de page ]