Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ retour à la présentation ]


Site des Ventes-de-Bourse: «oui, mais...»
article de maville.com

L'avis des commissaires enquêteurs sur l'enfouissement

Le rapport de la commission d'enquête sur le projet de décharge aux Ventes-de-Bourse par la société SITA-FD, vient d'arriver en mairie avec un avis favorable des commissaires assorti de conditions expresses et de recommandations.
Les trois commissaires qui ont réalisé l'enquête publique sur le projet de réalisation d'un centre de stockage de déchets ultimes (CSDU) aux Ventes-de-Bourse ont rendu, « compte tenu du besoin urgent pour le département de l'Orne de disposer d'un nouveau CSDU [...] un avis favorable assorti de conditions expresses et de recommandations ».

Le trio, parmi ses sept conditions expresses qu'il définit comme étant « plus fortes que des réserves », s'attarde sur le problème de l'accès routier au site des Friches en reprenant une proposition de l'Office national des forêts.

La commission d'enquête demande, « une modification d'accès moins pénalisante pour la forêt domaniale et une grande partie de la population. Il conviendra d'utiliser la RD42 (Le-Mêle-sur-Sarthe-Essay-Sées) et la route forestière de Paillerotte ».

Un nouvel accès qui devra faire l'objet d'une enquête préalable à sa déclaration d'utilité publique et qui, selon les enquêteurs devra permettre d'éviter la traversée du bourg d'Essay, dont ils demandent l'interdiction sauf pour les bennes locales.

Par ailleurs, ils exigent « le traitement in situ des lixiviats avec le biogaz récupéré, sans rejet d'effluent liquide vers le ruisseau de Paillerotte ». Le porteur de projet devra aussi revoir et compléter la mise en place de piézomètres et un observatoire de la forêt de Bourse devra être créé.

Enfin, la commission émet plusieurs recommandations, entre autres, le bâchage de toute benne entrante ou sortante, « le débâchage n'étant à faire qu'au niveau de l'alvéole en service ». Cette dernière devant être bâchée au moins une fois par jour.

[ haut de page ]