Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ]

Spécial développement durable
Trier nos déchets, pour quoi faire...

Dialogue n°68 - juin 2004

7 milliards de bouteilles en plastique, 190 millions de cartouches d'encre, 720 millions de piles, 1,2 millions de tonnes de verre, 2,3 millions de tonnes de papier-carton, sont mis au rebus, chaque année en France. A cette lecture, l'image d'un monde poubelle, submergé par les détritus, jaillit. Pourtant nos déchets n'ont pas encore envahi les rues.
Une des explications, c'est le recyclage!


Depuis quelques années, alertés les pollutions et l'encombrement occasionné, les pouvoirs publics et des associations ont pris le problème des déchets en main. Aujourd'hui, de nombreuses solutions ont vu le jour au travers de la mise en place de la collecte, du tri, du traitement et du recyclage. Malgré tout, cette chaîne n'est pas assez performante puisque seulement 15% de nos déchets en moyenne sont recyclés. On est loin de l'objectif européen fixé à 50% mais qui pourrait bien être notre planche de salut. Les nouveaux enjeux à venir concernent la prévention de la production des déchets.

Le tri dans l'Hérault
94% de la population participe au tri et 80 déchèteries permettent de déposer les déchets volumineux et les déchets toxiques: Double poubelle pour certains (plutôt les citadins) conteneurs de récupération au coin de la rue pour les autres, nous recyclons principalement les papiers-journaux-magazines, les emballages ménagers répartis en 5 types de matériaux, le verre, le papier/carton, certains plastiques l'acier et l'aluminium.
La collecte sélective ainsi généralisée a permis en 2002 le recyclage de 46 650 tonnes soit 58 kg/hab/an.

Je trie, on recycle, ils revivent
Mais une fois triés, que deviennent nos déchets? Ils ont une nouvelle vie... qu'on ne soupçonnerait pas toujours. Voici quelques éléments de réponse :
Papier : mouchoirs, carton, papier hygiénique, enveloppes...
Journaux : boites à oeufs, litière, boites à chaussure, annuaires...
Carton : papier Kraft, matériaux de construction, compost
Plastiques : vêtements, jouets, mobilier urbain, tuyaux, clôtures, pièces automobiles, moquettes, cassettes audio et vidéo, cages pour animaux...
Verre : bouteilles, pots, verres, matériaux isolants, carreaux de céramique...
Acier : pièces de moteur, outils, clous, boîtes de conserve, structures pour le bâtiment...
Aluminium : canettes, papier d'emballage, matériaux de construction.
Pneus : bacs à fleurs, semelles, "dos d'âne", tuiles de revêtement de sol, panneaux d'insonorisation...
Déchets verts : compost
Gravats : matériaux de couverture pour réhabilitations, remblais...
Huiles : carburant

Je donne, on répare. ils profitent
De nombreuses associations et certains professionnels, proposent de récupérer du matériel, de le remettre en état pour en faire profiter des associations ou des personnes dans le besoin. C'est le cas par exemple pour les ordinateurs, l'électroménager et les téléphones portables, les médicaments.

Laurence Calmels, Communication Interne avec la collaboration de Jacques Singla, DARE
  Dans l'Hérault, vous pouvez recycler ces produits auprès de différents organismes. A titre d'exemple :

• Produits informatiques
En récupérant du matériel informatique, l'association "Informatique plus" s'inscrit dans une triple démarche de protection de l'environnement, d'insertion professionnelle par activité économique, et de soutien social.
Informatique Plus association loi 1901
Protection de l'environnement 2, rue Jacques Draparnaud
84 000 Montpellier - Tél: 04.67.06.99.08

• Electroménager / Hifi
Dans sa branche économie solidaire et insertion, Emmaùs association loi 1901, forme des réparateurs.
Le matériel est ensuite remis en vente sur site.
Association Emmaûs
Communauté de Montpellier
La Vieille Cadoule
34 130 Saint Aunés
Tél: 04.99.77.28.60

• Téléphones mobiles
Pour chaque portable recyclé SFR verse 7 euros à l'association "La Voix de l'enfance" qui permet de financer la création et le fonctionnement d'unités d'accueil en milieu hospitalier.
Lieu de récupération : dans tous les espaces SFR.

• Médicaments
Les associations "Pharmacien sans frontières" et "CYCLAMED" récupèrent les médicaments non périmés pour les redistribuer dans les pays en voie de développement ou dans les associations caritatives.
Lieu de récupération : dans toutes les pharmacies.

zoom
[cliquez pour agrandir]

[ haut de page ]