Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
télécharger ce texte

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Les déchets dans les Hauts Cantons,
une option originale et responsable

Texte paru au printemps 1999 dans le trimestriel "VERS LA VIE dans les Hauts Cantons de l'Hérault"
édité par l'Association Ecologiste du Caroux

Plan Départemental des Déchets Ménagers et Assimilés de l'Hérault

Le Plan Départemental des Déchets Ménagers et Assimilés de l'Hérault a été élaboré en 1994 et 1995 et il est décrété par arrêté préfectoral le 1er Février 1996. Il est basé sur les principes définis dans la loi du 13 Juillet 1992. Il doit être révisé cette année. Cette révision doit permettre une mise en conformité avec les orientations données par la circulaire Voynet du 28 Avril 1998   la lire de mise en œuvre et évolution des Plans Départementaux.

Plan avant révision

Avec une population de 800 000 habitants environ, le Plan de l'Hérault prévoit en tout 690 000 tonnes à traiter, dont 376 000 tonnes de déchets ménagers, 236 000 tonnes de DIB (Déchets Industriels Banals) et 78 000 tonnes de boues de station d'épuration. L'objectif serait de valoriser 28% des déchets par recyclage, 17% par compostage (45% du tonnage global). L'incinération absorberait 37% du tonnage, le stockage des ultimes 18%.

Le Plan prévoit la mise en place d'une filière unique, identique dans tout le département avec 4 niveaux de traitement tri et recyclage matière, tri et valorisation des déchets organiques, incinération obligatoire, stockage des déchets ultimes.

Le Plan est basé sur 3 zones :
ZONE EST : autour du Lunellois et du secteur de Ganges: 110000 habitants. Toute la filière de traitement est à créer. Proposition de l'incinérateur de Lunel-Viel. Rapprochement avec l'Ouest du Gard proposé = + 50 000 habitants soit 160 000 habitants en tout . Centre de stockage à créer.
ZONE CENTRE : secteur du Bassin de Thau : 110 000 habitants avec l'incinérateur déjà en place. Stockage à Villeveyrac à mettre en conformité mais insuffisant, nouveau centre à créer. Centre de tri prévu à Mèze (créé actuellement centre OÏKOS près de Loupian)
ZONE OUEST : tout l'Ouest du Département : le Lodévois, le Clermontais, le Piscénois, l'Agathois, le Grand Biterrois, les Hauts Cantons : 300 000 habitants. Seule la région d'Olonzac serait autorisée à traiter avec l'Aude. Un incinérateur prévu dans le triangle Béziers, Agde, Pézenas. Centres de compostages à conserver Béziers, Sérignan ou à revoir : Clermont. Centre de tri prévu vers Béziers. Centres de stockages prévus : St-Pons, Montblanc. Existants à revoir : Béziers, Soumont.
(…)
Il est prévu qu'il n'y aura pas de transfert de déchets d'une zone à l'autre sauf en cas de panne des installations.
(…)

Révision du Plan Départemental

En Novembre 1998, le Ministère a transmis au Préfet une analyse critique du Plan de l'Hérault en vue de sa révision et pour mise en conformité avec la circulaire du 28 Avril 1998, analyse réalisée par l'ADEME.

Voici les principaux points sur lesquels le Plan devra être revu :
Revoir le Plan dans le cadre de l'incinération rendue facultative et de solutions différenciées selon les zones.
Prise en compte de la dimension économique des projets, exigence de chiffrage des coûts d'exploitation et d'investissement répercussions du plan sur l'emploi.
Exigence de résorption des décharges brutes et de mise aux normes (ou de fermeture) des unités d'incinération et des centres de stockage existants.
Revoir l'ensemble du chiffrage du Plan pour chaque gisement de déchets de manière plus précise et établir une prospective des évolutions à 5 et 10 ans
Repréciser les objectifs de recyclage par catégorie déchets et par catégorie de responsabilité: collectivités pour les déchets des ménages et industriels ou artisans pour les DIB
Revoir et approfondir la filière organique : objectifs de compostage non seulement des boues et des végétaux mais de la fraction fermentescible des OM avec études de qualité du compost, des débouchés et d'une gestion de proximité
Fixer un schéma des centres de stockage et de fermeture des installations non conformes
Meilleure prise en compte de certains déchets : Déchets Toxiques des Ménages, Gravats, Encombrants et création de nouvelles filières : Huiles, Pneus, Textiles usagés ...etc.

La révision du Plan doit être terminée avant Novembre 1999. L'AECF a demandé au CLAPE - LR que les associations investies sur la question des déchets, réparties géographiquement sur l'Hérault puissent intervenir dans le cadre des travaux des commissions du Plan.
L'AEC y aura sa place.

Les Déchets dans la zone Ouest

La zone Ouest du Département de l'Hérault, dont les Hauts Cantons sont partie prenante, comprend plusieurs secteurs:
- Lodévois / Clermontais : SlRTOM du Centre Hérault
- Piscénois : SICTOM de la Région de Pézenas
- Secteur du Gd Biterrois Cantons de Capestang - Murviel - Béziers Cazouls - Sérignan etc..
- Agathois : SIVOM du Canton d'Agde
- Hauts Cantons de Lunas à St Pons en passant par Lamalou-les-Bains - Olargues - Minervois et St Chinian - La Salvetat
- SI de Cesse et Brian (Olonzac) : secteur autorisé au regroupement avec l'Aude.

Cette zone comprend 300 000 habitants, 229 communes, 22 syndicats et 6 secteurs d'étude suscités.
CETTE ZONE PRODUIT 162 222 TONNES DE DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS PAR AN.
Ses caractéristiques : très vaste (430 000 ha), elle est urbanisée vers le Sud : zone littorale, biterrois, piscénois et faiblement urbanisée au Nord : Lodévois - Hauts Cantons.
Elle comprend deux incinérateurs obsolètes qui doivent impérativement être fermés (Pézenas et Agde), quelques unités de compostages plus ou moins opérationnelles (UTOM Béziers - Sérignan - Clermont l'Hérault) et la quasi-totalité des décharges à fermer ; la question des centres de stockage devant être totalement réexaminée.
Sur cette zone, chaque collectivité à compétence déchets (SIVOM, SICTOM ou Communauté de Communes) doit organiser le niveau 1 : c'est à dire les collectes sélectives pour les produits recyclables et pour les fermentescibles.
Sur cette zone, chaque secteur (donc pour nous les Hauts Cantons) a initié ou doit initier des études dites de niveau 2 : ce niveau correspond à l'organisation des filières pour la récupération des recyclables, la création de déchetteries pour les encombrants (et éventuellement les DICB : déchets banals de l'industrie ou du commerce), d'unités de compostage, de décharges de déchets inertes, de quais de transfert des déchets résiduels.

Le regroupement de ces déchets résiduels, soit pour tri, soit pour autre traitement, soit pour enfouissement en centre de stockage, correspond au niveau 3 du Plan Départemental : pour nous, ce niveau est celui de 1'ensemble de la zone Ouest.
Un syndicat Mixte d'Etude pour l'Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés a été créé sur la Zone Ouest, il est présidé par R. Passerieux et regroupe les élus de la zone. Une étude de niveau 3 est en cours dont la première phase (état des lieux) est déjà réalisée.
Une commission technique regroupant des élus, des administratifs et le bureau d'étude a été créée ; les associations représentatives de la zone Ouest y participent et sont appelées à donner leur avis pour chaque phase de l'étude. L'Association Ecologiste du Caroux y est présente ainsi que les 2 autres associations des Hauts Cantons : Terre Mère et Variance, compétentes dans le domaine des déchets.

[ haut de page ]