Projet de centre d'enfouissement de déchets ultimes
Une super décharge dans le Saint-Ponais ?
 

[ texte précédent ] [ retour au sommaire ] [ texte suivant ]

Saint-Pons de Thomières
L'Association De qu'es aquo et le traitement des ordures ménagères

Article paru dans le journal local en 1978

Notre association lutte contre les gaspillages et les pollutions; aussi réprouve-t-elle l'hypothèse d'une destruction des ordures par incinération parce que c'est la perte définitive de matières réutilisables, parce qu'elle consomme beaucoup d'énergie, parce qu'elle pollue encore par rejets de fumées et de résidus, parce quelle ne résout que partiellement le traitement de l'ensemble des ordures ménagères. Par ailleurs, nos conseillers (D.D.A., équipement) affirment que techniquement cette solution vaudrait plus de déboires que de satisfaction au S.I.V.O.M. Elle est onéreuse, le seul entretien serait de 25.000 francs H.T. par an ; cependant notre population diminue, le chômage s'étend, le niveau de vie baisse.
Nous nous intéressons par contre au recyclage et à un projet de fabrication de compost.
Nos informations nous permettent d'évaluer approximativement le rapport à espérer du recyclage; au mieux si la population y aide ; au pis, si elle s'en désintéresse.

A raison d'un kilo par habitant et par jour le S.I.V.O.M. (Riols, Courniou, Saint-Pons) disposerait de 4 tonnes par jour, soit 120 tonnes par mois. On peut en espérer:

Matières Proportions Tonnage
mensuel
Tonnage
récupéré
papier-carton
verre
P.v.c
textiles
métaux
20%
5%
5%
3%
10%
24
6
6
3,6
12
14,4
4,5
4,8
1,8
6


En tenant compte des pertes, rendement et rapport pourraient être :

Matières Rendement Prix /T Rapport
papier-carton
verre
P.v.c
textiles
métaux
2,88 à 5,76
1,35 à 2,7
0,72 à 2,88
0,18 à 0,54
3 à 6
70
160
350
150
125
201,6 à 403,2
216 à 432
252 à 1008
27 à 81
375 à 750


Total mensuel : 1.440 à 2.299 francs
Total annuel : 17.369 à 27.590 francs.
A cette perte s'ajoute une dépense d'incinération du tonnage annuel correspondant, soit 612 tonnes x 110 francs égale 67.320 francs.

Les frais de transport viennent en déduction; ils sont de moitié pour le verre. Bien entendu, la collecte sélective nécessite des investissements et des précautions pour être menée à bien; mais elle limite le gâchis et fournit du travail.
Labastide et sa région ont des problèmes analogues; les avantages d'un regroupement ne nous échappent pas; nous nous y intéressons.

[ haut de page ]